Comment faire du CBD maison ?

Le cannabis, plante aux divers usages et membre de la famille des cannabacées bénéficie d’une notoriété mondiale. Même si tous les pays du monde ont connaissance de l’existence et de la polyvalence du cannabis, tous ne la traitent pas de la même manière. En effet, la production et la consommation du cannabis n’est pas libre dans tous les pays. Le cannabis est constitué de deux principes actifs. Il s’agit du Tétrahydrocannabinol (THC) et du cannabidiol (CBD). Le THC est la composante du cannabis la plus addictive. Elle est donc, au même titre que la drogue, une substance illégale. Le CBD par contre représente le côté utile de la plante. Si certains pays peinent encore à légaliser le cannabis, c’est qu’en réalité, leurs populations redoutent grandement les effets du THC sur la santé des jeunes. Mais le CBD s’emploie à plusieurs fins et sous plusieurs formes. Découvrez dans cet article comment et pourquoi faire du CBD maison.

Faire du CBD maison : pourquoi ?

Vous pouvez décider de vous procurer votre flacon de CBD en boutique ou le faire vous-même. La confection de flacon de manière professionnelle implique un certain engagement et une bonne dose d’efforts. On opte pour une composition ou pour une autre en fonction des résultats que l’on recherche et les particularités de la personne qui est censée l’utiliser. L’efficacité ou l’opportunité d’un flacon CBD se mesure à base de son ratio CBD : THC. Outre cet aspect, la composition du flacon est un critère à ne pas négliger du tout. Il existe des fabricants sérieux de CBD, mais vous ne pouvez pas être sûr à 100 % de la qualité des différents ingrédients qui composent votre flacon. Certes, avec certaines marques ou certaines maisons de fabriques, vous trouverez des ingrédients de qualité, mais on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Ainsi donc, faire son CBD à la maison revient à s’assurer des différentes doses, de la composition et de la qualité des différents ingrédients qui rentrent en ligne de compte pour la confection. Il existe également des personnes qui aiment faire les choses elles-mêmes ; elles seront heureuses d’apprendre qu’elles pourront mettre à l’œuvre leur génie manuel. En plus de l’assurance que représente le home made, vous disposerez d’une nouvelle corde à votre arc et n’aurez plus besoin de personne la prochaine fois que vous en aurez envie.

Le cannabis est par essence un des produits les plus faciles à cultiver. Une video guide culture suffit pour réussir votre entreprise. L’avantage est même que vous pouvez utiliser le chanvre cbd uniquement pour des besoins maison, ou commercialiser le produit. Dans tous les cas, les cannabinoides maison sont plus riches. Par exemple, la qualité et les propriétés thc des huiles, des fleurs ou des graines de toutes les variétés de cannabidiol provenant d’une culture maison sont nettement au-dessus sur le marché.  En optant pour le cbd maison, vous pourrez cultiver le cannabis et consommer l’huile cbd, les graines chanvre de toutes les varietes riches cbd comme la genetique indica cbd ou le genetique sativa cbd. Vous pourrez même, en suivant le guide pratique préparer des cristaux cbd en vous servant des fleurs cbd aec un bon taux thc cbd. Voir plus

Le volet économique

Sur le plan économique, bien sûr que le CBD fait maison revient bien moins cher que l’option d’achat. Au niveau industriel, la confection de l’huile du CBD implique un certain nombre de matériels et d’efforts. Tout ceci à rentabiliser dans la vente du flacon. D’un autre côté, il faut que la maison de production puisse récupérer tout ce qu’elle a investi et faire du bénéfice. Le CBD maison n’implique pas autant de données et n’est pas subordonné à un processus de rentabilisation obligatoire. Votre méthode de fabrication de CBD peut paraître moins professionnelle que ce qui se fait en boutique, mais vous dépenserez radicalement moins d’argent ici que dans l’option d’achat. Il faut également préciser qu’il existe deux types de méthodes de fabrication de CBD à la maison. Il y a la méthode de fabrication basique et la méthode de fabrication à partir de matériels. La deuxième option implique de détenir du matériel adéquat pour la fabrication du CBD. Mais il s’agit d’une alternative rentable sur le long terme puisqu’elle vous exempte de toute tracasserie la prochaine fois que vous vous mettrez à la tâche. Vous pouvez donc décider de vous procurer le matériel nécessaire pour confectionner votre huile de CBD à la maison si vous comptez réitérer l’expérience de manière relativement continue. Vous pouvez également opter pour la seconde méthode si vous ne comptez pas vous éterniser dans la fabrication de l’huile du CBD home made.

De toutes les façons, une chose est claire : le paiement details des produits cbd ne vous arrange pas. Par exemple, les huiles cbd sont aussi concentrées que l’huile olive. Ce qui fait que ce liquide cbd est un peu lourd. Ainsi, au lieu d’opter pour le paiement huile cbd, culiver le chanvre à la maison et profiter des bienfaits huile cbd est beaucoup plus avantageux.

La première méthode d’extraction du CBD : la méthode à base d’alcool

Vous pouvez choisir entre les deux options d’extraction proposées dans cet article pour votre expérience à la maison. Mais vous devez savoir que chaque méthode avec ses implications. Avec celle à base d’alcool alimentaire par exemple, il faudra faire très attention au cours du processus, car l’alcool qui s’évapore est hautement inflammable et il faudra prendre vos dispositions de sécurité. Beaucoup de personnes conseillent même de faire cette expérience sur une surface dégagée ou en extérieur pour éviter une forte concentration de l’alcool dans l’air. Si vous décidez de le faire à l’intérieur, prenez vos dispositions sécuritaires et veillez à ouvrir toutes les portes et fenêtres après le processus pour laisser entrer l’air afin d’évacuer la dose d’alcool qui s’est accumulée. Le premier critère à prendre en compte ici, c’est la sélection des ingrédients. Il faut veiller à leur bonne qualité pour obtenir un résultat optimal. Quant à la quantité de chaque élément, vous devez faire en fonction des résultats que vous espérez. Beaucoup de professionnels prennent la fâcheuse tendance d’opter pour une forte dose de THC. Mais il faut aussi dire qu’il s’agit d’une technique qui ravit un grand nombre d’utilisateurs. Mais cela peut se montrer négatif pour la santé ; ce qui est contre nature quand on parle de CBD qui est censé ne faire que du bien à l’organisme.

La recette

Pour mettre en œuvre cette méthode, il vous faut à peu près 30 grammes de têtes de cannabis broyées ou 60 à 100 grammes de déchets plus de l’alcool alimentaire fort. Du point de vue équipement, vous devez prévoir un saladier, une plaque de cuisson, du papier sulfurisé, du grinder, un filtre fin comme l’étamine ou un chinois, un récipient (de grande taille de préférence pour pouvoir contenir l’extrait), du bain maire (à priori deux casseroles emboîtables avec un espace entre les deux), une cuillère en bois, une spatule, un entonnoir et une seringue en plastique. Pour commencer, broyez la matière végétale jusqu’à ce qu’elle devienne assez fine et uniforme pour vous assurer de sa décarboxylation. Vous devez ensuite la placer sur une plaque de cuisson déjà couverte de papier sulfurisé. Vous devez ensuite mettre le tout dans un four préchauffé 110 °C (225 °F) que vous laissez cuire pendant une heure.

Vous devez ensuite mettre les têtes décarboxylées ou les déchets de taille dans votre saladier puis y verser de l’alcool en quantité suffisante pour submerger toute la matière végétale. Vous mélangez ensuite le tout à l’aide de votre cuillère en bois durant 5 à 10 minutes. Ce temps permettra à l’alcool d’extraire le CBD et les terpènes. Vous pouvez donc mélanger pour accélérer le processus et enlever les trichomes qui produisent ces substances.

L’étape suivante consiste à séparer la matière végétale de l’alcool qui contient déjà le CBD. Vous filtrez donc le tout au-dessus d’un bol propre à travers une étamine ou un chinois fin. Au début l’alcool prend une couleur verte foncée. Vous allez reprendre la même expérience plusieurs fois avec plus d’alcool pour tirer le maximum de vos têtes végétales. Au fur et à mesure que vous évoluez, vous constatez que l’extrait prend une couleur de plus en plus claire. Vous pouvez donc arrêter.

Vous devez maintenant installer votre bain-marie. Si vous n’en avez pas, vous pouvez en improviser en remplissant votre casserole d’eau et en y plongeant un saladier en métal capable d’y entrer, mais trop gros pour en toucher le fond. Vous pouvez ensuite verser l’alcool à l’intérieur de votre bain-marie que vous mettez sur feu doux. L’alcool fort s’évapore progressivement. Les dispositions sécuritaires s’appliquent ici pour éviter tout risque d’incendie. Vous pouvez ensuite maintenir à température basse ou éteindre la source de chaleur. Vous continuez à mélanger l’alcool pendant 15 à 20 minutes pendant que l’alcool s’évapore. Le mélange devient progressivement visqueux.

Vous obtenez maintenant un résultat assez épais et assimilable au goudron. Pendant qu’il est encore chaud, vous l’aspirez dans une grande ou plusieurs petites seringues pour le rendre plus facile à conserver et à administrer.

La deuxième méthode d’extraction du CBD : la méthode à base d’huile de support

La méthode d’extraction de CBD à base d’huile de support s’apparente grandement à celle à base d’alcool à quelques différences près. Sur le plan de la sécurité, celle-ci présente bien moins de risques que celle à base d’alcool. Mais tout comme la première, il faut accorder ici un grand intérêt au choix et à la qualité de chaque ingrédient qui entrera dans la confection de l’huile de CBD.

La recette

Pour commencer, donnez une consistance fine à vos fleurs de chanvre à base de votre grinder. Vous recherchez un résultat en petits morceaux uniformes et non des feuilles réduites à l’état de poudre. Vous pouvez aussi le faire avec un couteau, mais il s’agit d’une option qui prend bien plus de temps que le grinder. Plus vous obtenez une consistance fine, plus le résultat a de chance d’être optimal. Vous devez ensuite répandre les feuilles broyées sur votre plaque de cuisson déjà recouverte de papier cuisson. Vous placez ensuite le tout dans un four préchauffé à 110 °C (225 °F) que vous laissez cuire pendant une heure. Le processus de décarboxylation commence là et convertit le CBDA inactif en CBD. Le temps et la température permettent d’éviter les risques de perte de terpènes. À la fin de ce processus, vous obtenez des fleurs légèrement brunies et craquantes.

Vous mettez maintenant les fleurs plus l’huile dans votre bain marie tout en tâchant de remplir le fond du récipient d’eau puis vous laissez mijoter. N’excédez pas 150 degrés puisqu’au-delà, les terpènes s’évaporent. Après deux ou trois heures, vous obtenez un résultat vert-marron. Après cette étape, vous retirez votre bain-marie de l’eau chaude. Vous passez ensuite à l’étape d’extraction à l’aide de l’étamine ou du chinois. Retirez autant d’huile que possible avant de vous débarrasser des fleurs. Vous devez conserver votre produit fini dans un endroit frais et sec et c’est fait, vous avez votre fournée d’huile CBD.

Articles similaires

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *